Difficulté: 
Randonnée
Temps: 
3h ou 5 à 6h
Dénivelé: 
700 m
Altitude Max: 
1575 m

Intérêt de la randonnée

Une des plus belles vues sur la vallée de Campan. D’Ordincède vous pourrez admirer le Pic du Midi et comprendre comment les glaciers ont façonné ce paysage montagnard. Les ensembles d’architectures pastorales rencontrés sont dignes d’intérêt. Remarque : Possibilité de faire une très belle balade aller-retour jusqu’aux cabanes d’Ordincède et compter 3 heures. La difficulté est moyenne. ITINéRAIRE CONSEILLé.

Description

Passer le petit pont, et suivre la piste semicarrossable qui monte franchement au début. Elle traverse une belle hêtraie et vient buter sur un ancien transformateur EDF.

Prendre le sentier ascendant à droite (balisage jaune). Continuer l’ascension dans la forêt.

Laisser une sente* à gauche qui traverse le talweg* et remonter les fins éboulis à la sortie de la forêt sur un sentier bien marqué. Après quelques lacets assez raides, la pente s’adoucit, on passe sous quelques arbres avant de déboucher au pied d’un vaste cirque herbeux.

Remonter cette prairie, en laissant une sente* à gauche, pour atteindre une source flanquée de quelques arbres. L’eau y est bonne et fraîche, mais attention si vous n’y êtes pas habitués !

On atteint le courtaou d’Ordincède en quelques minutes en suivant le sentier qui part au même niveau vers la gauche, au N-O. Ce village d’estive* était l’un des plus peuplés de la vallée de Campan. On y dénombre une vingtaine de cabanes et d’enclos et le panorama sur la vallée y est magnifique. On remarque la superbe moraine* latérale du Sarrat de Gaye, en arc de cercle, séparant les vallées de Gripp et de la Séoube.

ATTENTION ! Si la visibilité n’est pas bonne (brouillard fréquent) ou bien que vous êtes fatigué, il est alors recommandé de redescendre par le même chemin. Aller en haut du village vers la cabane encore debout. à son pied, un sentier part à flanc vers l’Est (balisage jaune), passe au pied d’un petit col (1379 m) puis monte doucement vers le col du Cot de la Huste. Suivre ce sentier.

Au col, la vue sur le Pic du Midi d’un côté, et sur la grande forêt des Hautes Baronnies de l’autre, est très belle. Laisser le sentier à gauche qui descend vers le vallon de l’Arros, et continuer sur le sentier à flanc, versant Baronnies, qui s’enfonce rapidement dans la forêt (cairns* et balisage jaune). Ne pas prendre la piste qui monte franchement vers la forêt.

Le sentier traverse la forêt et débouche rapidement sur une clairière « le Clot det Bilhé », la traverser en contournant par la droite une doline* caractéristique. Remonter sur cette pente herbeuse en longeant la forêt de droite versant Campan (pas de sentier balisé sur cette portion). Lorsque la pente augmente, regarder attentivement à droite la lisière de la forêt pour trouver un sentier qui traverse à flanc, à la limite supérieure de la forêt. Attention : au début le sentier n’est pas facile à voir, mais dès qu’on a trouvé les cairns*, il s’améliore et est balisé en jaune.

On passe alors sous une petite barre rocheuse, Pène Cerclade, puis on descend légèrement sous les crêtes de Pène Lise jusqu’à une source et un abreuvoir. Toujours suivre le balisage jaune. On descend ainsi toute l’estive*, recouverte de fougères l’été (Attention aux tiques !) jusqu’à une piste carrossable.

Arrivé sur la piste, on aperçoit un vieux village de bergers en ruine, le courtaou de Pla, avec sa superbe série de leytés*. Du village, prendre la direction O.N.O, et descendre une estive*, parallèlement à la piste, en direction d’un groupe de granges encore en activité : le village des Mailhs.

Ce village des Mailhs est composé de granges foraines utilisées pour stocker le foin et abriter le bétail. On remarquera la particularité architecturale de ces granges, à l’origine couvertes de chaume : le long des murs pignons, de grosses lauzes* ont été disposées de façon à recouvrir la zone où le chaume s’arrête contre le mur. Ce sont des « penaus » qui garantissent l’étanchéité à cet endroit. De loin, ils ressemblent à des escaliers semblant mener au faîtage. Du village, longer le ruisseau, passer un portail que l’on prendra soin de refermer, puis continuer sur un vieux chemin qui conduit à un groupe de maisons dit des « Estupas ».

On quitte ensuite le chemin pour une petite route goudronnée en direction de l’Adour. Juste avant le pont, tourner à droite, et longer le torrent pour rejoindre la grande route au pont suivant.

Marcher le long de la route sur 200 mètres environ, et prendre la petite route à droite qui descend franchement. On arrive au parking.

topo guide

Accès départ

Du bas de la vallée, suivre la route des cols direction Sainte-Marie-de-Campan. Juste avant Ste-Marie, tourner à gauche derrière une petite chapelle direction Trassouet. Passer un pont sur l’Adour, tourner à droite. Suivre la petite route sur environ 2 kms. Se garer sur la gauche au niveau du Pont de la Moulette, juste avant une montée assez raide.
Coordonnées départ - Lat.: 0 Long.:0

Guide référence

guide ref
5 €

Carte IGN

Pour vous accompagner dans vos balades, vous pouvez vous munir aussi de la carte du secteur

Avis sur la rando

Envoyer un commentaire

Nous contacter

 

Editions Les Guides Goursau

20, rue Hermès

31520 Ramonville Saint-Agne

Tél : 0561732988 - Fax : 0561399210