Difficulté: 
Balade
Temps: 
2h à 2h30
Dénivelé: 
340 m
Altitude Max: 
1670 m

Environnement

Curiosités naturelles Forêt Panorama

Intérêt de la randonnée

C’est une agréable balade d’une demi-journée qui vous conduira de Montroc à Argentière en passant par le Planet, alternant vieil habitat, forêt et pentes fleuries. Sur le parcours, un crochet gagne un superbe point de vue sur l’ensemble de la zone d’ablation du glacier d’Argentière, de sa langue terminale à la formidable chute de sérac.

Description

Au départ de la gare de Montroc, traversez la route principale et pénétrez dans le vieux hameau, précieux espace habitable à l’ensoleillement généreux et à l’écart des risques naturels (avalanches, crues et glissements de terrain). À cette occasion, on se souviendra de l’avalanche meurtrière de février 1999 qui détruisit les constructions les plus récentes à la sortie du village, en amont.

En descendant, à droite en direction de la passerelle sur le torrent de l’Arve, remarquez un joli petit oratoire collé à une façade. Le chemin remonte ensuite sur le versant opposé en traversant la pente morainique, boisée de mélèzes et de bouleaux, tapissée de rhododendrons.

Brève et facile, l’ascension débouche sur les pelouses du Planet. La vue porte en direction du massif du Mont-Blanc et en contrebas sur un grand bâtiment à l’architecture stéréotypée des hôtels centenaires, que l’on contourne par la gauche. L’endroit n’aura jamais à souffrir de la concurrence pour la vue, et pour cause : dans la végétation, une série de monticules tient compagnie à l’étrave en béton haute de plusieurs mètres, protégeant les résidents des avalanches récurrentes de la montagne de Péclerey.

Un peu plus loin, vous pouvez goûter au plaisir de s’asseoir sur le banc adossé à un très vieux mélèze : il en aurait des histoires à raconter ! Sur la traversée en direction de la Pierre à Bosson, la forêt est régulièrement coupée par des couloirs d’avalanche, redoutables en hiver. Le dernier et le plus vaste coïncide avec le croisement du chemin de descente vers Argentière.

Ces pentes libérées du couvert des épicéas laissent la part belle aux espèces florales : large champ d’épilobes dominés par les lys Martagon. Avant de revenir à cet endroit, poursuivez en amont par une série de lacets. Une ultime traversée ponctuée de blocs prend fin au sommet de la falaise à 1 670 m d’altitude (surveillez bien les enfants).

Sous l’aiguille Verte, un spectaculaire chaos de glace et de roches a creusé un profond sillon dans la paroi. Avec de la chance ou un peu de patience, vous pouvez assister à la chute d’un sérac. Les tonnes de glace formées en amont par accumulation de neige poussent continuellement vers la vallée. Quand la rupture de pente est trop forte, le long ruban se fracture : des morceaux de glace bleue pesant de quelques dizaines de kilogrammes à des poids comparables à celui de l’ancien hôtel croisé plus tôt basculent dans le vide avec fracas.

De retour au dernier croisement des chemins, descendez à gauche dans la combe. Le Rumex, cette plante à larges feuilles oblongues, témoignera encore longtemps de la présence passée des vaches. Plus loin, c’est la menthe sauvage qui vous accompagnera. Pour finir, en entrant dans Argentière par le vieux village, vous vous devez de visiter l’église baroque, richement décorée et coiffée d’un superbe clocher à bulbe.

topo guide

Accès départ

En bus : ligne Chamonix - Le Tour, arrêt de Montroc au départ et 2 arrêts dans Argentière à l’arrivée. En train : arrêt de Montroc - Le Planet au départ et gare d’Argentière à l’arrivée. En voiture : se garer à Argentière ( gare ou sortie du village) ou à Montroc à hauteur des arrêts SNCF et Chamonix - bus.
Coordonnées départ - Lat.: 45.99678 Long.:6.93441

Guide référence

guide ref
7,5 €

Carte IGN

Pour vous accompagner dans vos balades, vous pouvez vous munir aussi de la carte du secteur

Avis sur la rando

Envoyer un commentaire

Nous contacter

 

Editions Les Guides Goursau

20, rue Hermès

31520 Ramonville Saint-Agne

Tél : 0561732988 - Fax : 0561399210