Difficulté: 
Balade
Temps: 
3h30
Dénivelé: 
550 m
Altitude Max: 
2032 m
access access access

Environnement

Lac

Animaux observables

Isards Marmottes Vautours

Intérêt de la randonnée

Les pieds dans le lac de Pombie et la tête à la base de l’Ossau en moins deux heures de randonnée. Vous suivrez les pas des alpinistes allant se frotter à cet ancien volcan. En regardant bien la paroi, vous devinerez des cordées d’alpinistes évoluant sur ce rocher d’andésite. Les plus matinaux apercevront peut-être isards et marmottes aux abords de la raillière de Pombie.

Description

Empruntez la piste en face du parking, de l’autre côté de la route. Après avoir franchi une passerelle (1), laissez la piste et dirigez-vous plein nord afin de rejoindre une seconde passerelle située à 100 mètres de la première (2). Suivez ensuite la sente qui monte en direction de la cabane de Sénescau en longeant une piste. Passez cette cabane occupée en été par des bergers, puis continuez sur un chemin bien large au départ, qui va en se rétrécissant. Le chemin monte alors en lacets sur un peu plus de 200 mètres de dénivelé. L’approche du col du soum de Pombie vous sera indiquée par des grillages bordant le sentier. Le parc national tente de réengazonner ces pelouses, ce qui explique les barrières le long du chemin. Une fois au col, le pic du Midi d’Ossau se dévoile au-dessus de vous. En contrebas, c’est le vallon de Pombie qui se dérobe sous vos pieds. Il vous reste alors une petite demi-heure de marche sur un chemin descendant, aux abords duquel quelques isards viendront peut-être vous saluer.

Arrivés au refuge, vous pourrez vous réapprovisionner en eau. Passez le seuil de la porte, les gardiens sauront vous recevoir chaleureusement ! N’hésitez pas à vadrouiller dans les éboulis autour du refuge, les marmottes aiment se dorer au soleil. Le chemin du retour s’effectuera par le même itinéraire qu’à la montée.

À l’assaut de l’Ossau La présence au sommet d’une tourelle géodésique érigée en 1787 atteste de la conquête du sommet, vraisemblablement réalisée par un berger de la vallée d’Aspe. En revanche, le récit authentifiant la première ascension en 1797 revient à Guillaume Delfaut, accompagné du berger Mathieu. De 1858 à 1927, le massif va subir différents assauts afin d’en connaître les moindres recoins : le Petit Pic, la pointe d’Aragon. Puis, de 1928 à nos jours, le matériel évoluant (coins de bois, pitons, coinceurs) incite certains chevronnés à se lancer sur toutes les faces de cet amas de roche, en repoussant toujours les difficultés.

topo guide

Accès départ

Depuis Laruns, prendre la route de l’Espagne. Environ 9 km après le lac de Fabrèges, le cirque d’Anéou s’ouvre sur votre droite. Le parking en épi se situe sur la gauche le long de la route.
Coordonnées départ - Lat.: 42.8146 Long.:-0.4182

Guide référence

guide ref
7,5 €

Carte IGN

Pour vous accompagner dans vos balades, vous pouvez vous munir aussi de la carte du secteur

Avis sur la rando

Envoyer un commentaire

Nous contacter

 

Editions Les Guides Goursau

20, rue Hermès

31520 Ramonville Saint-Agne

Tél : 0561732988 - Fax : 0561399210