Epernay - Vignes et clochers - Panoramique sur la ville et la vallée de la Marne

Difficulté: 
Balade
Temps: 
2h15
Dénivelé: 
0 m

Environnement

Panorama

Intérêt de la randonnée

Toutes les petites rues que vous emprunterez sont d’anciens chemins grimpant vers la forêt, au milieu de jardins et de vignes. Ces chemins devinrent « rues » lors des grands travaux d’extension de la ville, dès la fin du XIXe siècle.

Description

1. Sortir à l’arrière du COMEP. Prendre à droite pour rejoindre l’avenue Foch. Suivre cette avenue sur la gauche, puis juste avant le rondpoint, prendre, à droite, la rue des Crêpons. Puis la première sur la gauche (allée de la Goesse) afin de rejoindre l’allée de la Forêt. Monter cette allée et poursuivre sur la gauche par le chemin de la Barbière-aux-Bosses. Vous vous trouvez à flanc de coteau.

2. En haut, vous êtes face à la jonction avec le GRP de la « Côte des Blancs », (balisage jaune et rouge). Vue sur le mont Bernon et superbe panorama sur la ville d’Épernay. Le paysage se découvre devant vous : butte de Saran qui culmine à 239 mètres. Dans le vallon, les villages de Cramant, de Cuis et, sur la butte, Monthelon (à 166 m d’altitude). Sur la droite, emprunter le chemin de ceinture depuis lequel vous découvrirez Épernay, ses « clochers » et son vignoble, dans une atmosphère de calme et de sérénité.

3. Épernay possède quatre églises que vous allez découvrir au fil du chemin de ceinture :

a. La chapelle de l’hôpital Auban-Moët (1890-1893), bijou néogothique flamboyant (le clocher culmine à 56 mètres du sol).

b. La flèche de Saint-Vincent-des-Vignes-Blanches : église moderne édifiée en 1967. Deux façades en verre convergent vers la croix qui domine la flèche de 42 mètres de haut.

c. Saint-Pierre-Saint-Paul, de style romano-byzantin, inspirée du Sacré-Coeur et surmontée d’un clocher de 47 mètres.

d. Notre-Dame, dont la première pierre fut posée en 1898. L’église fut construite dans le style des édifices de la fin du XIIe et du début XIIIe siècle. On retrouve donc dans l’architecture la transition entre le style roman et le style gothique. Le coq surplombe le clocher, à 83,8 mètres.

4. Intersection avec le chemin des Gouttes-d’Or : la désignation de ce chemin rappellerait un ruisseau qui, descendant de la forêt, arrosait les vignes. Vue générale sur Épernay « enlacée » entre la Marne au nord et le Cubry au sud. Au nord-est (sur votre droite), vue sur le mont Bernon (à une altitude de 208 m.). Puis la tour du champagne De Castellane, construite dans les années 1890-1900, dans le style des tours urbaines italiennes du XIIe siècle, qui culmine à 60 mètres. L’architecte a réalisé la gare de Lyon, à Paris. À l’ouest, (sur votre gauche) : vue sur la Vallée de la Marne. Au niveau du chemin des Conges, dans la vallée, en face de vous, le village de Cumières, à flanc de coteau, Champillon, et Hautvillers (berceau du champagne, village typiquement champenois).

5. Après l’intersection avec le chemin de la Chaude-Ruelle, prendre en face le chemin des Champs-de-Linette. Au niveau de la fourche, continuer sur la droite (voie sans issue).

6. Au niveau du petit terre-plein, Épernay se découvre sous vos pieds. Descendre les escaliers. Prendre, à droite, la rue du Chemin-Vert et ensuite à gauche la rue Champfleury. Puis prendre à droite la rue de la Ruche. Arriver rue Chaude-Ruelle.

7. Autrefois chemin encaissé et escarpé, il reçut le nom de Chaude-Ruelle en souvenir des durs combats livrés en cet endroit en 1592, au cours des guerres de Religion. Voici maintenant une légende plus « légère » : dans la rue des Rocherets (rue parallèle) se trouvaient trois maisons closes très accueillantes qui avaient des sorties de secours rue Chaude- Ruelle. Cette dernière était donc le lieu des règlements de compte : les épouses attendant leurs maris avec un rouleau à pâtisserie ! Descendre sur la droite la rue Chaude-Ruelle, sur une petite portion ; prendre la première rue sur votre droite, rue des Cotelles. Au bout, à droite, emprunter le chemin des Cotelles (petit escalier étroit au début qui débouche sur un chemin d’herbe).

8. Tout au bout de ce chemin, à gauche, observer quatre « faux » (du latin fagus signifiant « hêtre ») : hêtres tortueux très rares. Une « énigme de la nature », les scientifiques n’ayant pu prouver les raisons de cette dégénérescence du hêtre traditionnel. Ces arbres sont principalement répertoriés dans la forêt domaniale de Verzy (village de la Montagne de Reims, à environ 20 km au nord d’Épernay). C’est l’un des principaux sites en Europe. Si vous voulez en savoir plus, un livret est en vente à l’office de tourisme

9. Sur la gauche, descendre sur quelques mètres le chemin des Gouttes-d’Or ; puis prendre, à droite, le chemin du Platet (voie sans issue). Au bout, arrivé au chemin de la Haie-Leleu, remonter sur la droite puis emprunter la première à gauche, rue des Closets, afin de rejoindre l’avenue Foch. Tourner à droite puis à gauche dans la rue Dom-Pérignon. Vous voilà de retour à votre point de départ, le COMEP !

topo guide

Accès départ

Point de départ : COMEP – parc Roger-Menu.
Coordonnées départ - Lat.: 49.03616 Long.:3.95052

Guide référence

guide ref
6,90 €

Carte IGN

Pour vous accompagner dans vos balades, vous pouvez vous munir aussi de la carte du secteur

Avis sur la rando

Envoyer un commentaire

Nous contacter

 

Editions Les Guides Goursau

20, rue Hermès

31520 Ramonville Saint-Agne

Tél : 0561732988 - Fax : 0561399210