Difficulté: 
Randonnée
Temps: 
3h
Dénivelé: 
280 m
Distance: 
8
km

Environnement

Patrimoine

Intérêt de la randonnée

A la recherche des activités d’antan dans la montagne où la nature reprend ses droits.

Description

De l’office de tourisme proche, nous nous engageons à droite sous le porche et suivons à gauche la rue François Arago puis celle de la Côte de la Place. Sur la place de la République, la salle d’armes, intégrée à la muraille au xiie siècle, est devenue l’église Saint Félix au xve siècle. Face à son portail nous prenons la rue de l’Église.

Nous bénéficions d’un balisage jaune. Notre chemin de terre, assez raide, entre dans la partie boisée des Albères, qui culminent au-dessus de nous à 1129 m. Par le moulin à eau ruiné de la Pave, la fontaine aux Oiseaux, une longue canalisation, nous arrivons à la retenue d’eau qui a permis au village d’être éclairé grâce à sa propre turbine en 1898. Au carrefour de sentiers nous empruntons en (1) la piste de gauche et laissons un mas sur notre droite. Le sol est encore jonché de minerai de fer. Des bruyères, chênes pubescents et pins parasols : nous passons à une subéraie. L’eau de la Font d’en Malzac est fraîche. Nous arrivons à la piste DFCI AL12 que nous grimpons sur la droite en direction du col de l’Ullat.

Au croisement, en (2) nous suivons sur notre gauche la piste AL11 qui passe près de la citerne. Nous refermons le portillon et abordons le sentier sur notre droite qui s’engage dans la chênaie et la châtaigneraie, longe une clôture et coupe la piste en (3) qui mène à Sorède. Nous poursuivons notre chemin sur une ancienne tire à bois ombragée, assez pentue, qui offre une vue superbe sur la plaine du Roussillon.

À gauche, la croix gravée sur un rocher marquait une limite de diocèse. Nous passons un rec en dessous de terrasses de cultures délaissées depuis un demi-siècle, abordons un virage à gauche et empruntons le deuxième sentier sur la droite. Sur le plat, à 380 m d’altitude, les deux baraques typiques de Buscarons, en pierres sèches et restaurées, ont servi d’abri aux charbonniers. L’une d’elles est de forme triangulaire. Revenus sur notre chemin, nous cherchons sur notre gauche un cairn. Notre sentier plonge dans le sous-bois. À coeur de la chênaie, domaine des sangliers et renards, le cortal ruiné Tallat Viçens, ancien site en pierres sèches à restaurer, servait à élever ovins et porcins. Le sentier continue dans le ravin et débouche sur un sentier plat. Un court détour sur la droite nous mène à une autre barraca (orry, capitelle en d’autres lieux). Nous repartons à gauche et atteignons la piste principale en (4) qui vient de la « Vallée Heureuse » de Sorède.

Sur le retour aprés le point (3) , nous refusons à gauche la piste qui monte au col de l’Ullat et à droite deux autres pistes. Nous retournons par le point (2) et (1).

topo guide

Accès départ

A partir de la voie rapide D618, nous venons stationner au centre-ville, près de la mairie à 100 m d’altitude.
Coordonnées départ - Lat.: 42.52259 Long.:2.93456

Guide référence

guide ref
7 €

Carte IGN

Pour vous accompagner dans vos balades, vous pouvez vous munir aussi de la carte du secteur

Avis sur la rando

Envoyer un commentaire

Nous contacter

 

Editions Les Guides Goursau

20, rue Hermès

31520 Ramonville Saint-Agne

Tél : 0561732988 - Fax : 0561399210