Difficulté: 
Balade
Temps: 
3h
Dénivelé: 
150 m
Altitude Max: 
2317 m

Environnement

Curiosités naturelles Panorama

Animaux observables

Chamois

Intérêt de la randonnée

Tutoyer les aiguilles de granit de Chamonix, frôler les moraines glacières… La nature a magnifié le chaos de la haute montagne en jardin d’altitude, la végétation a su relever le défi de la lutte pour la vie et des habitants venus du Nord (lagopède et lièvre variable) y ont trouvé un refuge. Vous pourrez aussi apporter votre pierre au signal Forbes, sur le théâtre des cimes.

Remarque : itinéraire réversible selon l’affluence au téléphérique de l’Aiguille.

Description

A chaque fois que l’on sort de la gare intermédiaire du téléphérique, on est immédiatement saisi par tant de majesté : ces parois et pointes dressées vers le ciel, la neige et la glace qui cascadent de toutes parts.

Débutez par une petite visite au lac Bleu, à seulement 10 minutes en direction des éboulis de la moraine du glacier de Blaitière. À cette altitude, point de poisson, le lac est recouvert de neige une bonne partie de l’année et il se sera vidé quand le gel automnal aura bloqué son alimentation. Écoutez bien ! Le cliquetis métallique trahit les mouvements des grimpeurs, perdus dans le granit.

Au retour, vous descendez sous la gare du téléphérique jusqu’au refuge du Plan de l’Aiguille d’où l’on domine toute la vallée. Admirez au passage l’ensemble du glacier des Bossons, dégringolant du sommet du Mont-Blanc pour finir sa course dans la forêt. À droite, le chemin poursuit à flanc de pente, toujours au-dessus de la limite des épicéas et des mélèzes qui abritent les chamois le jour. Autour de vous, entre les blocs, les marmottes vous observent et l’eau des glaciers cachés derrière leurs moraines court de temps à autre en travers du chemin. Peu après avoir ignoré le croisement pour les alpages de Blaitière (les vaches montaient en estive ici même), vous rencontrerez des pins accrochés jusque sur les parois : il s’agit des arolles (Alpes du Nord), appelés aussi pins Cembro (aiguilles groupées par 5), pouvant espérer vivre de 1 000 à 1 200 ans, de connivence avec cet oiseau piailleur qu’est le casse-noix moucheté.

Quittez ensuite le chemin horizontal pour monter rapidement en quelques lacets (direction Montenvers par le signal) avant un nouveau replat. Enfin le sentier s’élève progressivement pour finir sur un dallage digne des trottoirs de Chamonix. Au sommet, accueilli par une forêt de cairns, la face ouest des Drus s’impose. Érosion naturelle, tremblements de terre et également réchauffement climatique déstabilisent ces édifices et provoquent régulièrement des chutes de pierres. Les mythiques Grandes Jorasses s’érigent en mur à la frontière italienne et le glacier de Leschaud rejoint la mer de Glace qui s’étend sous vos pieds. Zébrant sa surface, observez cette succession de bandes claires et sombres s’incurvant vers l’aval. En 1842, le savant écossais J.-D. Forbes, à l’issue de ses recherches, en donnera l’explication : les crevasses des séracs sous le refuge du Requin se remplissent au rythme du déplacement du glacier, de neige en hiver, de poussières et dépôts éoliens en été. La partie centrale progresse plus vite (20 mètres par an environ), les bandes se déforment en avançant. Une fois repus par le spectacle, si c’est possible, trente minutes de descente par les pentes à rhododendrons suffisent pour atteindre les hôtels du Montenvers, du premier refuge de 1776 au plus grand de 1880, taillé dans le granit. Un peu à l’écart sur la gauche, visitez librement le musée de la Faune ainsi que la galerie des Cristaux située de l’autre coté de la gare ferroviaire. La visite, payante cette fois, de la grotte de la mer de Glace est une occasion unique de pénétrer volontairement et sans danger dans le ventre du glacier.

topo guide

Accès départ

Les deux remontées mécaniques sont situées à proximité du centre-ville de Chamonix et distantes l’une de l’autre d’à peine 10 minutes à pied. De plus, un service de navette gratuite (« le Mulet ») effectue en continu le tour de Chamonix. Une remontée mécanique comprenant l’aller par le 1er tronçon de l’Aiguille du Midi et le retour par le train à crémaillère du Montenvers.
Coordonnées départ - Lat.: 45.93179 Long.:6.91666

Guide référence

guide ref
7,5 €

Carte IGN

Pour vous accompagner dans vos balades, vous pouvez vous munir aussi de la carte du secteur

Avis sur la rando

Envoyer un commentaire

Nous contacter

 

Editions Les Guides Goursau

20, rue Hermès

31520 Ramonville Saint-Agne

Tél : 0561732988 - Fax : 0561399210